C’EST QUOI ?

Les Aires marines éducatives sont des zones naturelles que les élèves s’approprient (un petit bout de littoral, de zone humide, de rivière … ) avec leur enseignant et un acteur de la sphère de l’éducation à l’environnement.

Pendant l’année, les élèves d’une classe de cycle 3 (CM1, CM2 ou 6ème) travaillent comme des gestionnaires d’une zone maritime en basant leurs réflexions sur un état des lieux du patrimoine naturel et culturel de leur zone et les apports d’un acteur de la sphère de l’EEDD et de leur enseignant.e.

QUELS OBJECTIFS ?

  • Participer à la préservation de la biodiversité : en formant des citoyens qui seront acteurs de sa préservation. Ce dispositif permet de connecter les enfants avec la nature, de leur faire connaitre et comprendre les enjeux de sa préservation dans un dispositif qui initie aux principes de la démocratie.
  • La création d’une AME s’inscrit pleinement dans les dimensions pédagogiques et civiques de l’enseignement scolaire, en s’inscrivant dans une démarche de projet qui permet d’aborder la transmission de connaissance et de compétences par la conjugaison de l’expérience et de la théorie.

L’AME est un support particulièrement efficace pour les démarches pédagogiques transversales.

  • Renforcer les synergies entre la communauté éducative et les différents acteurs et usagers de l’espace littoral et marin pour favoriser la connaissance et la préservation des milieux et de la culture littorale et maritime.
  • Développer l’éducation au territoire, le lien intergénérationnel, de faire des propositions aux élus dans le cadre d’un projet éco-citoyen où les élèves développent les compétences du programme scolaire (français, maths, sciences…).

La mise en oeuvre de cette démarche donne lieu à l’obtention d’un label, délivré par les ministères de la Transition Écologique et Solidaire, de l’Éducation Nationale, des Outre-mer et l’Office Français pour la Biodiversité.

COMMENT ?

Vous avez envie de vous lancer dans le projet d’une AME ?

  • Si vous êtes une structure intéressée par devenir référent.e : rapprochez-vous des enseignant.e.s avec qui vous travaillez habituellement pour leur faire savoir votre souhait de les accompagner OU démarchez identifiez des écoles et rapprochez-vous d’elles directement pour leurs proposer le projet d’une AME.

Première étape : l’inscription

La première étape est l’inscription du projet aire marine éducative de l’école/la classe et du référent auprès de l’agence française pour la Biodiversité. Ce qui signifie : envoi des dossiers d’inscription à la cellule d’appui des AME entre avril et mai. Dossier disponible et diffusé en mars.

Seconde étape : labelliser son AME

Pour reconnaître et mettre en valeur l’engagement des écoles, le label « Aire marine éducative » est décerné chaque année aux écoles qui s’engagent. Le label est décerné par un comité de labellisation réunissant le ministère de la transition écologique, le ministère de l’éducation nationale, le ministère des Outre-mer et l’Agence française pour la biodiversité.

Le label a pour objectif de :

  • Valoriser la qualité des projets aire marine éducative.
  • Créer des outils adaptés aux besoins des porteurs de projets.
  • Mutualiser les expériences des écoles et favoriser l’entraide entre les porteurs de projets.
  • Développer un réseau national et international d’AME mettant en lien les élèves des différents océans

Carte des AME en Bretagne : https://kartenn.region-bretagne.fr/kartoviz/?config=apps/region/ame/ame.xml
Editée par la Région Bretagne, 2020

POURQUOI DEVENIR RÉFÉRENT ?

Devenir Référent implique du temps de travail pour la personne ou la structure qui s’engage. Cela dit, ce temps est largement amorti puisque être référent d’une AME vous permet de :

  • Développer la pédagogie de projet, mise à mal par le raccourcissement de la durée des projets d’EEDD. Avec les AME, vous avez l’opportunité d’agir 5j/an avec la ou les mêmes classes en partant du questionnement et des choix des enfants.
  • Développer du lien avec les acteurs locaux, les élus du territoire.
  • Développer la co-construction avec l’enseignant.e et/ou le conseiller pédagogique pour monter ensemble une AME
  • Développer des compétences en animation participative, afin que l’enfant soit toujours au cœur du projet

Le REEB et les AME

Le Réseau est présent pour :

  • Apporter de la ressource et de l’information sur les AME en Bretagne
  • Accompagner les référent.e.s d’AME en Bretagne
  • Former les référent.e.s d’AME en Bretagne, si possible avec l’Académie de Rennes (favoriser la formation des binômes enseignant.e/ référent.e dans les territoires
  • Animer un réseau des référent.e.s d’aires éducatives en Bretagne
  • Représenter les référent.e.s d’AME au sein du GRAME (Groupe régional d’Animation des Aires Marines Educatives)

Une 1ère journée d’échanges

Une première journée d’échanges destinée aux référent.e.s existant.e.s et potentiel.le.s d’aires marines éducatives a été organisée par le REEB, le 6 mars à Ploezec. Le compte-rendu de la journée est disponible ici : http://www.reeb.asso.fr/spip.php?page=article&id_article=893

Le GRAME

Le GRAME, formé en avril 2018, est composé du Rectorat (académie et un inspecteur du 1er degré), de la Région Bretagne (Service Patrimoine naturel, ABB en préfiguration, Service des Politiques maritimes), de la DREAL, de l’Office Français de la biodiversité, du REEB et de l’Union Régionale des Centres Permanents d’Initiative pour l’Environnement.

Il est porté politiquement par l’Agence Bretonne de la Biodiversité encore en préfiguration en 2019.

« L’objectif de ce projet pilote est de travailler de façon partenariale pour structurer l’accompagnement des acteurs souhaitant s’investir dans le développement d’Aires Marines Educatives (AME). Il s’agit ainsi d’organiser l’ingénierie et les outils déjà disponibles en Bretagne et d’en développer de nouveaux si besoin pour rendre cohérent et solide l’ensemble des projets d’AME bretonnes ».

LES LIENS RESSOURCES :

ZOOM SUR 3 DISPOSITIFS :