RENCONTRES SUR LES SCIENCES PARTICIPATIVES MER & LITTORAL

Les 22 et 23 mars 2021, les sciences participatives mer & littoral seront en ligne autour des thématiques de l’éducation à la mer, de la transition écologique et de la transformation sociale. Ces rencontres aux dimensions régionale et nationale sont un temps de réflexion autour d’une problématique commune encore inexploitée :

« En quoi les Sciences participatives sont un outil d’éducation à la mer au service de la transition écologique et de la transformation sociale ?« 

PARTICIPEZ AUX JOURNÉES SUR LES SCIENCES PARTICIPATIVES

Inscrivez-vous gratuitement dès à présent (places limitées pour assurer la qualité des interactions)

Si vous vous inscrivez hors quotas, vous serez placé sur une liste d’attente de désistements. Ne tardez pas à vous inscrire !

Il vous sera demandé dans ce formulaire de :

  • Donner vos 3 meilleures ressources sur le sujet des sciences participatives mer & littoral afin de créer et partager la bibliographie collaborative dont vous avez toujours rêvé !
  • Vous présenter en quelques lignes pour construire un annuaire des participants permettant de prolonger les échanges et les coopérations pendant et en dehors de ces deux journées de rencontres.

INFOS PRATIQUES

  • Découvrez le pré-programme : cliquez ici ; retournez vos propositions de sujets via le formulaire d’inscription !
  • Les rencontres se feront via l’outil “Zoom” pour les plénières et les ateliers, et via “Gather Town” ou “Topia” dans un monde virtuel pour se rencontrer et interagir presque “comme pour de vrai” !
  • Quand ? Mardi 22 et mercredi 23 mars 2021

Toutes les informations de connexions et les consignes pour vos éventuelles présentation / intervention / participation au Forum vous seront données suite à vos réponses dans le formulaire d’inscription.

Ces journées à dimension nationale et régionale sont co-organisées par Le Collectif Vigie Mer et le Réseau d’Éducation à l’Environnement en Bretagne.
Elles bénéficient aussi de l’implication de L’APECS (Association pour l’Étude et la Conservation des Sélaciens) et du soutien financier de la Région Bretagne, de l’Office français de la biodiversité, et de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne.